Études et enquêtes liées au COVID-19

publiées par sps et ses partenaires

Enquête sur l’état de santé de santé physique et psychologique des préparatrices et préparateurs en pharmacie.

Cette enquête, administrée en ligne par SPS depuis le 10 septembre, a pour objectif de d’évaluer et mesurer l’impact émotionnel sur l’état de santé des préparateurs en pharmacie au comptoir pendant la crise sanitaire.  Elle pourrait également mettre en évidence le manque de reconnaissance par les différents acteurs internes/externes. À la fin de sa diffusion, et après analyse des résultats, elle permettra de mieux répondre aux besoin des préparatrices et préparateurs en pharmacie et de les accompagner.  Actuellement, près de 3220 répondants.

Pour accéder à l'enquête : cliquez ici

Enquête SPS Covid-19 (mai 2020)

SPS a analysé 1204 questionnaires administrés en ligne entre le 29 avril et le 13 mai 2020 sur le vécu et les attentes des professionnels en santé.
Près de 85% des répondants ne se sont pas sentis soutenus sur le plan psychologique depuis le début de la crise.

Pour en savoir plus :
Accéder au communiqué de presse
Accéder à la présentation détaillée de l'étude
Accéder aux infographies

Enquête sur l’impact sur l’état émotionnel des infirmier·e·s des décès des patients survenus lors de leur exercice professionnel pendant la crise sanitaire du Covid-19

En partenariat avec Infirmiers.com, SPS a analysé 305 questionnaires administrés en ligne entre les 17 et 30 juin 2020 sur l’état émotionnel des infirmiers et infirmières pendant la crise du Covid-19.
Pour près de 60% des répondants, l’absence de la famille des patients décédés a été critique pour eux.
50% des répondants souhaitent une prise en charge non médicamenteuse (EMDR, méditation, relaxation, hypnose…)


Pour en savoir plus :
Accéder à la présentation détaillée de l’enquête

Etude Potloc Covid-19 (avril 2020)

Potloc, en partenariat avec L.E.K. Consulting et l’association Soins aux Professionnels en Santé, a interrogé 766 professionnels de santé afin de collecter leurs témoignages et d’analyser leur quotidien face à la pandémie de Covid-19.
La grande majorité des professionnels de santé se sont dit à risque (42%), anxieux (41%), en manque de soutien (26%), épuisés (27%), impuissants (25%), ou encore isolés (11%). Ce sont donc très majoritairement des sentiments négatifs qu’ils expriment quant à leur profession.

Pour en savoir plus :
Accéder au communiqué de presse
Accéder aux résultats complets de l'étude
Accéder aux infographies

publiées par d'autres organisations

Enquête de l’InterSyndicale Nationale des Internes  (mai 2020)

Étude réalisée par un questionnaire en ligne relayé par le réseau de l’ISNI et les réseaux sociaux.Adressé aux internes en médecine de toutes les spécialités, 892 d’entre elles e eux ont répondu entre le 20 mars et le 11 mai 2020.
47,1% des internes présentent des symptômes d’anxiété, 18,4% des symptômes dépressifs, 29,8% déclarent présenter des signes de stress post-traumatique.

Pour en savoir plus :
Accéder au communiqué de presse

Étude des risques sur la santé mentale des professionnels en santé suite à la pandémie de la maladie à coronavirus (COVID-19)

L'objectif de l’étude est de faire le point sur les risques associés à l’exposition des soignants au COVID-19 pour leur santé mentale. Les auteurs ont conduit une revue de la littérature internationale tenant compte des données des précédentes épidémies (SARS-CoV-1, H1N1) et des données plus récentes concernant le COVID-19.Les soignants ont ainsi un risque augmenté d’anxiété, de dépression, d’épuisement, d’addiction et de trouble de stress post-traumatique.

Pour en savoir plus :
Accéder à l'enquête

Le Covid-19 et ses impacts sur les professionnels de santé

L’application 360 médics publie les résultats de son baromètre national sur l’impact de la crise du COVID-19 sur les soignants, qu’ils soient hospitaliers ou salariés du privé ou libéraux. Les résultats sont, une fois encore, conformes à ce qui s’est exprimé par ailleurs depuis bientôt 3 mois. Activité professionnelle impactée, manque criant de matériels de protection, stress dans leur vie personnelle et toujours ce manque de reconnaissance…

Pour en savoir plus :
Accéder à l'étude