Enquête sur la santé des étudiants et des professionnels universitaires

La MGEN et Opinion Way avec le CPU, viennent de réaliser un complément à leur étude sur la santé dans le monde universitaire.

Il en ressort : .

Une augmentation du stress depuis la crise

52% des étudiants et 57% des personnels universitaires sont plus stressés depuis la crise. Les facteurs de stress apparaissent nouveaux :

Chez les étudiants, 4 d’entre eux sur 10 déclarent être stressés par les confinements, et 3 sur 10 par la crise de manière générale ou par le virus en tant que tel.

47% des membres du personnel universitaire déclarent être stressés par la crise de manière générale, et 43% par la perte de lien social avec les collègues.


Au cours de l’année scolaire passée et depuis ce début d’année, davantage d’étudiants ont connu au moins un épisode dépressif/burn-out :

36% des étudiants déclarent avoir connu au moins un épisode dépressif/burn-out (vs. 23% du personnel universitaire), avec une augmentation depuis le début du 2ème confinement (22% vs. 15% avant la crise).

Mais les membres du personnel universitaire sont significativement plus diagnostiqués pour cet épisode dépressif (37%) par rapport aux étudiants (22%).

Les problèmes de santé mentale touchent aussi bien les étudiants que les membres du personnel universitaire : 50% des étudiants déclarent avoir déjà été confrontés à ce type de problèmes dans leur entourage contre 75% du personnel universitaire.


En savoir plus : https://presse.mgen.fr/enquete-mgen-sur-la-sante-dans-le-monde-universitaire/